Contraste fort du noir et du blanc

Depuis quelques semaines, j’ai laissé ma boîte d’aquarelle au repos pour me plonger dans un travail en noir et blanc, à l’encre de chine.

Je m’exerce au travail des contrastes forts entre le noir et blanc, en m’inspirant de mes carnets et de mes photos réalisées lors de voyage comme la passiflore, prise lors d’un itinéraire à vélo, le long du canal de Nantes à Brest ; paysage de Mompox en Colombie, aux Galapagos, …

Encre_chine-NP.jpgL’exercice d’interprétation en noir et blanc demande une grande réflexion en amont et surtout une observation plus précise afin de pouvoir déterminer les zones contrastées. Pour ma part, c’est un travail enrichissant, qui amène à sortir de sa technique habituelle  et dans lequel je prends de plus en plus de plaisir ! Tout est possible en terme d’imagination et de graphisme !

Ces dessins, tous au format 18 x 18 cm, sur la thématique du végétal, seront présentés bientôt lors d’une exposition d’atelier collective à Chambéry. Un mur sera recouvert d’une soixantaine de dessins. La diversité sera au rendez-vous !!! Plus d’infos à venir !

 

 

 

 

Week-end croquis à Marseille

Levée avant l’aube pour Marseille…. ça sent bon la criée du matin au vieux port, le petit air provençal, les sons chantants de l’accent marseillais, la musique rayonnante d’un morceau de Massilia Sound System…

Ce week-end du 23-24 Mars 2019, nous nous sommes retrouvées entre 6 « croqueuses », direction Marseille, pour dessiner et croquer sur le vif (et s’exercer entourées de public !), partager de bons moments et surtout pour se faire plaisir ! Rien de tel que de prendre le temps pour déambuler dans les différents quartiers, observer chaque recoin, chaque forme architecturale, s’arrêter et dégainer son crayon dès que notre regard aiguisé était attiré !

Technique : collage, crayon pastel, aquarelle… sur carnet Hahnemühle watercolor que j’adore !

Certains moments devenaient de drôles de petites scénettes lorsque nous nous posions à la queue leu-leu sur un trottoir, dans une rue étroite, pour pouvoir esquisser une devanture colorée, une ruelle pleine de vie comme dans le quartier du Panier. Et parfois entourées de passants jetant un petit coup d’oeil au-dessus de nos épaules pour regarder l’avancement de nos croquis. Nous avons pu profiter également de quelques conseils de la part de Sandra Roussy Menia, dessinatrice et artiste peintre, nous accompagnant lors de ce week-end.

Partir croquer en groupe est une belle expérience. La journée est rythmée de bonne humeur, de crayonnés et de partage 🙂

 

Reprise du Challenge – Hiver 2019

Les challenges de Ludivine Alligier ont continué cet hiver ! Pour ce second challenge, chaque semaine était rythmée par une série de dessins dont l’objectif fut la suggestion de textures, motifs, couleurs, …, pour ne pas tout dire !

Les sujets choisis étaient selon les envies : un fouillis (ou pas !) de végétaux, d’objets du quotidien, etc… En suivant le principe identique lors du premier challenge d’automne 2018 : dessiner au moins 10 min par jour !

Technique : crayon, feutre, aquarelle, encre de chine et pour le dernier du challenge, j’ai utilisé pour la première fois des pastels à l’huile. Tester une technique différente permet de sortir de son confort…

Technique : croquis sur papier recyclé enduit de geso pour pouvoir dessiner et peindre pleinement dessus, aquarelle.

Un « Tour du monde » ornithologique au cœur de l’Ain

En septembre 2018, je suis partie au cœur de l’Ain, à Villars-les-Dombes, pour découvrir l’une des plus remarquables réserves ornithologique et botanique d’Europe. Malgré l’affluence de visiteurs, ce site vaut une visite pour le dépaysement, la découverte d’une multitude d’oiseaux vivants dans des grands espaces de vie adaptés et aménagés à l’image de leurs milieux naturels (ce site participe aux programmes pour la sauvegarde et la réintroduction des espèces menacées).

Carnet_Parc Oiseaux (15)Je plonge rapidement à la découverte de ces espaces pour une rencontre avec le calaos à casque rouge, le gouras d’Océanie (magnifique !), le paon majestueux ou encore les serpentaires.

Quelques détails d’oiseaux qui m’ont fascinés – d’autres extraits du carnet à suivre….

 

Technique : crayon, aquarelle sur papier grain torchon 300 gr – Carnet accordéon Sennelier 

L’Ibis chauve en voie d’extinction

Au premier regard, je n’ai pas osé m’approcher de cet oiseau, peut-être dû à son long bec fin et incurvé… Et en l’observant un moment, j’ai pris plaisir à le contempler pour le « croquer » avec son bec, me faisant penser aux masques de la « commedia dell’arte ».  Il est appelé Ibis chauve pour sa calvitie, son corps est recouvert de longues plumes noires, avec quelques reflets jouant entre les teintes de bleu, de vert et de petites touches rouge-rosé. Cet oiseau est déclaré en « danger critique d’extinction » et plusieurs plans d’action d’ONG et de programmes de conservation sont mis en place en Afrique du Nord et au Moyen-Orient dans le but de préserver les colonies existantes et de réussir à créer de nouvelles…

Se dépayser non loin de chez soi !

Pour faire suite à mon « tour du monde ornithologique » de septembre 2018 au coeur de l’Ain, je vous présente le carnet terminé ! Il sera le premier d’une série à venir. Le carnet en accordéon est un support qui offre de belles possibilités graphiques dans la mise en page et j’ai eu beaucoup de plaisir à travailler sur ce format.

Recto du carnet

Verso du carnet

J’ai encore dans mon sac plusieurs croquis d’oiseaux qui m’ont fasciné et que je souhaiterai mettre en couleur 🙂 !

Un petit aparté : il n’y a pas besoin de partir loin, à l’autre bout du monde, pour réaliser un carnet de voyage ! On ne peut pas toujours prévoir un voyage ou s’offrir un billet d’avion… 🙂 On peut parfaitement se dépayser lors d’une visite d’un musée ou d’un parc comme j’ai pu le faire au Parc des Oiseaux. Ou même esquisser tout ce qui nous entoure, faire un carnet sur des moments, des sujets du quotidien qui nous inspirent, qui éveillent notre curiosité, et que l’on a envie de partager et de garder en souvenir sous forme de notes et/ou d’illustrations !

L’important est de se faire plaisir, de laisser place à la liberté dans son carnet !