Voyage imaginaire

Voyager, c’est se déplacer d’un point à un autre, dans l’espace et dans le temps, de découvrir un autre lieu, d’aller à la rencontre des autres et de faire un retour sur soi-même, de connaître une autre culture, de sortir de ses habitudes, de mettre enfin des images sur ce que l’on pouvait imaginer….

13723892_10208843985949954_447661978292195064_o

En attendant de remettre mon sac à dos sur le dos pour un prochain périple vers une nouvelle destination…je me laisse porter, en travail d’atelier, dans un voyage imaginaire au nord-est du Vietnam… dans une ambiance douce et poétique…

« Il faut essayer des voyages, ça dérouille » ! Eugène Boudin (Journal – 1885)

Pêcheur-Vietnam_resized

Aquarelle sur papier 300 gr / Format 21 x 27 cm

Barques-Vietnam_resized

Aquarelle sur papier 300 gr / Format 26 x 26 cm

 

Inspirations Indiennes

Première série d’illustrations faites en travail d’atelier suite à ma première rencontre avec le Rajasthan, au nord de l’Inde.

L’Inde nous bouscule, l’Inde est un pays déconcertant. Un pays plein de contrastes où la magie des palais et de ses richesses artisanales et les tragiques situations de pauvreté se côtoient. C’est aussi un pays fascinant et qui m’inspire…

Aquarelle et technique mixte sur papier aquarelle et toile.

Une boutique en ligne !

Après un long travail de préparation, vous pouvez maintenant découvrir ma boutique en ligne où mes illustrations originales et uniques ainsi que des tirages d’art sont disponibles à la vente !

C’est par ici : www.npinto.bigcartel.com/

Accueil_shop

Un retrait en main propre sur l’agglomération Chambérienne est possible pour vous économiser les frais de port.

La boutique sera enrichie au fur et à mesure.

 

Vers l’Incredible India

Un voyage au Rajasthan, au nord de l’Inde, bouleversant, intense…. Une explosion de couleurs, de saveurs et d’émotions…

Quelques pages de mon carnet de voyage réalisé lors de ce périple.

CarnetRajasthan_©NP2019 (3)

Cette fois-ci, je n’ai pas tout-à-fait intégré mon texte à mes croquis comme habituellement. Mes textes et récits sont réunis dans un autre carnet. Je termine actuellement un travail d’écriture sur le Rajasthan suite à ce voyage.

Avant mon départ, je n’ai pas pu résister à réaliser quelques tampons en linogravure de motifs indiens pour agrémenter mes pages 🙂

Et ces rencontres lors du voyage qui enrichissent nos souvenirs, qui nous font sourire…

Et qui nous font sortir de notre zone de confort avec ces premiers portraits réalisés sur le vif ! J’ai tremblé 🙂 de peur de décevoir mes modèles…

 

 

Une expo réussie !

Lors de l’exposition annuelle collective « Artistes en Marches », de peinture et de sculpture, à laquelle j’ai participé le week-end du 19 & 20 Octobre 2019 aux Marches (Savoie), mes dessins et carnets de voyage exposés ont trouvé un très bel accueil du public !
Les plus curieux et ceux qui ne voulaient pas simplement découvrir les carnets sous vitrines ont pu tranquillement les feuilleter.

Exposition-Oct2019 (1)Exposition-Oct2019 (4)

2 jours de belles rencontres et de chouettes échanges entre voyageurs et croqueurs 🙂

L’Art de la reliure cousue

Lorsqu’on réalise des carnets de voyage, quoi de mieux que de choisir ses propres papiers (texture, grammage, couleur, …) et de confectionner soi-même son carnet au format souhaité ! Il devient alors un objet unique, entièrement personnalisé de A à Z.

Je me suis donc lancée à la découverte de la reliure cousue lors d’une formation. La confection d’un carnet regroupe de multiples étapes.

En reliure artisanale, il existe plusieurs techniques de couture : la couture sur ficelles, sur rubans (en chanvre ou en coton) ou sur nerfs. J’ai pu me former à la technique sur rubans.

On place les rubans, sur le cousoir, le dos des cahiers près des rubans. Les cahiers sont percés en leur centre et fixés avec un fil de lin (fibre naturelle et d’une très grande solidité) les uns aux autres en entourant les rubans. On pratique un point de chaînette en tête et en queue pour passer d’un cahier à l’autre et reprendre la couture en sens inverse.

Suivra un nœud de tisserand pour terminer la couture. Les cahiers et les gardes sont ainsi rassemblés et maintenus parfaitement grâce à ces rubans.

Ensuite, vient le travail de la couverture, la mise en place du tranchefile en tête et en queue du carnet, du côté du dos et du signet.

Cette technique de reliure cousue, qui ne nécessite pas forcément d’importants matériels spécifiques, laisse place à la créativité et à la liberté d’imaginer chez soi ses carnets originaux :).

Le carnet peut être habillé de peau (cuir) sur laquelle on peut venir appliquer une dorure à l’impression à chaud. L’outil de dorure peut avoir l’apparence d’un poinçon gravé d’un motif unique (un fleuron, un filet par exemple) ou peut être un composteur (typographie), chauffé aux environs de 100 degrés.

Et si vous avez envie d’essayer : Moulin à papier de la Tourne – Les Marches (73)

moulin-a-papier.com / Page Facebook